Articles : Environnement

Environnement

Le rôle de la température dans une partie de pêche

Animal à sang-froid, le poisson, à l’opposé de l’Homme, est inapte à modérer sa température intérieure ! L’environnement aquatique où il nage influera instantanément sur son organisme.

À partir de cette analyse, on comprend que la vie du poisson peut être régentée par le degré de l’eau, telle que sa reproduction, sa croissance, mais aussi son attitude, comme par exemple sa nourriture, et ces signes aident le pêcheur.

La température idéale pour le poisson

En saisissant les mœurs des poissons relatives à la température de leur environnement, il s’avère aisé de les capturer. On distingue donc deux espèces de poissons : ceux qui s’adaptent aux gros changements de température tels que le sandre et la perche, et ceux qui ont un peu de mal comme la truite. De plus, le barème d’oxygène s’affaiblit quand le degré monte et vice-versa. Le réchauffement de l’eau engendre divers maux entre 9 et 15°C. Quant au volume d’ammoniac, il s’accroît avec la température. La température de l’eau diffère en fonction de la profondeur, on doit donc bien choisir le plan d’eau à explorer, généralement au niveau de celui où l’animal est le plus décontracté.

Quand le degré de l’eau monte

Pendant les périodes chaudes, la pollution s’amplifie. Par conséquent, la chimie de l’eau est relative à la température et les poissons subissent rapidement les séquelles, particulièrement pour les races les plus précaires tels que l’ombre ou bien la truite. Quand la chaleur de l’eau grimpe, le mouvement des poissons semble meilleur ainsi, ils recherchent de quoi manger. Chaque groupe possède une température maximale : par exemple, le brochet recherche une température de 23°, le black-bass lui préfère l’eau chaude de 27° et la truite penche plutôt pour l’eau froide avoisinant les 10°.

N’oubliez pas que le facteur décisif pour la prise aux carnassiers reste la température. Les importantes variations sont à bannir.Le poisson angoisse et pour résultat, il ne cherche plus d’aliments, le temps de se familiariser.

17Avr
Environnement

Tout ce qu’il faut savoir sur l’agencement d’un bac à vif

Pour pouvoir disposer de vifs à volonté, le pêcheur de carnassier doit posséder un bac à vif. Il convient de tout connaître sur l’eau, la filtration et l’oxygénation ainsi que la lumière et...

17Avr
Environnement

La réparation d’une barque de pêche avec une coque en polyester

Une barque en polyester peut parfois se fissurer ou être trouée. La réparation se fait avec des outils faciles à trouver pour la réfection de votre petite barque de pêche. Les réparations...