Articles : Poissons

Poissons

Les secrets pourattraper une truite à la bombette

La pêche de la truite à la bombette se pratique en lac.

Penchons-nous sur le descriptif d’une bombette, sur les types de bombettes et leur utilisation.

La description d’une bombette

Une bombette est le lest d’un poids donné afin de permettre une évolution à une profondeur déterminée. La pêche de la truite à la bombette nécessite un lancer éloigné. Pour ce faire, il convient de ramener l’appât constitué par deux teignes. On dispose les teignes sur un hameçon de 6 sis au bout d’un bas de ligne en fluorocarbone de 16 centièmes et de deux mètres de long, avec un bas de ligne supérieur à 1,50 m. Un ressort à bombette permet la fixation du bas de ligne. Un émerillon quadruple doit être disposé entre le corps et le bas de ligne pour empêcher le filde vriller. Freiner la sortie du fil le long du bas de ligne avant de toucher l’eau permet de prévenir l’emmêlement au cours de l’amerrissage.

Les types de bombettes et leur utilisation

Milo est l’inventeur de ce système qui comprend la flottante, la plongeante et la super plongeante. La flottante est d’usage lorsque les truites  marsouinent et la semi-plongeante de 0,15 m de profondeur est utile quand l’activité est en surface. La plongeante de 3 m et la super plongeante sont requises au plus profond et dépendent de la vitesse de récupération. Les spécificités sont inscrites sur les différents types de bombettes. La bombette s’adresse aussi bien à la prise de truite en lac, de perche, de sandre et même de brochet. Il est également possible de poser la canne avec l’appât au bout de deux mètres de bas de ligne pour effectuer de bonnes prises. Pour la pêche en lac, il faut disposer de trois à quatre bombettes distinctes, de plusieurs émerillons, d’une canne anglaise ou d’une canne à truites de 20g.

La pêche à la bombette permet de pêcher les truites en surnombre avant l’arrivée des premières chaleurs.